iXpenseIt : une comptabilité qu’elle est facile !

iXpenseIt

Avant de vous livrer ce test, permettez moi de me présenter : Aurélien, alias Eve, à votre service. J’ai la chance de publier ici mon premier article, et espère continuer sur une belle lancer, pourvu que vous y trouviez votre compte. Et oui, blog ou pas blog, le client est roi ! Prêts ? Go !

Bien que le nom de l’application provienne directement de la langue de Shakespeare : « expensive », il n’en reste pas moins que le lecteur averti se demandera légitimement où nous mettons nos pieds velus. Et bien Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, iXpenseIt (3€99) a pour vocation première de vous sauver de la crise et de l’inflation. Comment ? En flirtant avec le nerf de la guerre : l’argent. Et pas n’importe lequel : votre argent.

En contrôlant vos dépenses et en ajustant vos budgets mensuels, iXpenseIt vous permettra de toujours avoir un œil sur vos comptes, et ainsi vous éviter les mauvaises surprise à la fin du mois – ou lorsque les impôts nous tombe sur le coin du râble, ce qui, avouons le, ne représente jamais une situation confortable.

Avant de vous lancer dans la finance de haut vol, il vous faudra tout d’abord créer vos budgets ; du moins un, au minimum. Dans les screenshots qui suivent, j’ai volontairement masqué quelques nombres, qui représentent mon-argent-à-moi-qu-il-est-bien-au-chaud-sous-mon-matelas. Vous pouvez donc, par exemple, créer un budget global mensuel, ainsi que plusieurs subdivisions de ce budget, afin de suivre plus en détail vos dépenses. Pour ma part j’ai opté pour un budget mensuel sur la base de mes revenus, plus un budget voiture, qui me permet de ne pas dilapider mes biens en essence, et de rester un minimum écolo. Une pierre deux coups. Paf.

C’est ici que les choses deviennent sérieuses. Car il vous faudra être un minimum régulier dans votre utilisation de l’application, si vous souhaitez avoir une vision claire de vos comptes. Cependant, rassurez vous : si la simple évocation du mot finance donne bien souvent mal aux cheveux, il n’en sera rien ici. Une icône « Ajouter » vous bascule vers une interface simpliste, vous demandant de renseigner un prix, une date, un moyen de paiement une catégorie. Le tour est joué !

A ce titre, les catégories vous permettent de générer des rapports de vos dépenses. Pour cela, rendez-vous, ô surprise, dans l’onglet rapports, choisissez une plage de dates, et un type de rapport : liste des dépenses, histogramme (barres), ou graphique circulaire (camembert). De prime abord un peu gadget, les graphiques permettent en un coup d’œil de voir quelles sont vos plus gros objets de dépenses. Pas si inutile que ça finalement… A noter que vous pouvez également exporter vos rapports par mail.

Vous l’aurez compris, j’ai personnellement adopté ce produit, et l’utilise régulièrement. J’ai pu, au bout de quelques mois d’utilisation, me donner une idée assez précise de mes dépenses, et surtout, de mes catégories de dépenses, afin de réguler au mieux mon budget.

ABBA a dit : « Money, money, money · Must be funny · In the rich mans world ».

Sûrement. Mais si comme moi, vous avez tendance à ne pas toujours savoir là où vous en êtes, alors votez iXpenseIt, vous ne le regretterez pas. Pour la modique somme de 3.99€, vous réaliserez rapidement des économies bien plus importantes que votre capital de départ. Et comme nous vivons dans un monde bien fait (parfois), une version lite vous est également proposée, limitée à 50 ajout de dépenses. De quoi largement vous faire une idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *